Damien GAULT

L’ÉTÉ SANS FIN, de Damien GAULT

Sur une plage de sable en Camargue qui s’étend à perte de vue sans aucune trace de civilisation, trois couples vont s’aimer, se désirer, s’ébattre ou se déchirer.

Amy et Nadia ont une quarantaine d’années. Elles se retrouvent au cours d’un footing après une longue séparation. Toujours amoureuse, Nadia regrette d’avoir quittée Amy pour un homme. Mais Amy ne veut plus la voir et ne souhaite qu’une chose : fuir. Les retrouvailles sont violentes, les corps à corps brutaux.

Samir et Ryan ont 19 et 17 ans. Lors d’une soirée entre amis autour d’un feu de camp, les jeunes hommes se connaissent à peine et ne cessent de se mater. Autant Samir se montre vite entreprenant, autant Ryan, plus timide, a besoin de plus de temps. Les corps se cherchent, ils ont du mal à s’accorder, jusqu’à ce que Ryan s’ouvre à son désir et crée la surprise en inversant les rôles.

En vacances, Sabrina et Francis ont une trentaine d’années. Sabrina n’aime plus Francis et annonce sans détour qu’elle le quitte aujourd’hui même. Paniqué, Francis tente de profiter d’elle un dernier instant. C’est le geste de trop. Sabrina fuit sans se retourner, cruelle, mais bouleversée. En détresse, Francis la poursuit et se retrouve seul face à lui-même.

Entourés par un mystérieux Land Art, constitué d’un bâton planté au milieu d’un triangle, et bercés par l’omniprésence de la Nature qui accompagne, déstabilise ou amplifie ces drames, ces trois couples évoluent dans un espace-temps indéfini presque surnaturel. Au final, leurs ressemblances physiques peut-laisser croire qu’ils ne forment qu’un seul et même couple à travers trois étapes importantes d’une vie amoureuse.

Extraits dialogues:

FRANCIS, insistant
Tu m’aimes toujours ou pas ?

SABRINA, refroidie
Pff… t’es lourd.

FRANCIS
Ça veut dire oui ?

(Teaser réalisé à Marseille début juillet 2020 avec Clotilde Penet, Emeline Guillaud, Lou Mtz, Romain Gagnant, Ahmed Zeghmen et Nicolas Kaplan. Un grand merci à eux pour leur collaboration !)

Laisser un commentaire